Panne de réseau avant Noël : les Neuvillais privés de chauffage

31 décembre 2016
Par

Survenues vendredi 23, avant-veille de Noël, des fuites dans le réseau collectif a privé plusieurs immeubles de chauffage autour de la place Dunant.
Survenues vendredi 23, avant-veille de Noël, des fuites dans le réseau collectif a privé plusieurs immeubles de chauffage autour de la place Dunant.

Neuville-lès-Dieppe a froid. Autour de la place Dunant, plusieurs immeubles ont été privés de chauffage à partir du vendredi 23 décembre 2016. Sodineuf, le bailleur social, a particulièrement identifié des problèmes dans les immeubles Admudsen et Ross. Mais des locataires nous ont signalé des baisses de températures dans les immeubles Scott et Ango.

Trois fuites

En cause : une défaillance du système de chauffage collectif. « Trois fuites ont été identifiées par notre prestataire, affirme un technicien de Sodineuf contacté par téléphone. Dès le vendredi 23, les équipes ont procédé à des investigations jusqu’à 4 h du matin puis ont poursuivi le travail le 24 jusqu’à 19 h 30 ». Après quoi, les premiers travaux ont commencé pour engager de longues réparations, avec parfois des travaux de terrassement.

Un incident qui tombe mal puisque de nombreux foyers ont passé les fêtes de Noël dans le froid. « On a tenté de compenser avec des chauffages d’appoint », explique une locataire de l’Admundsen.

Mercredi 28 décembre 2016, à l’heure où nous écrivons ces lignes, les fuites n’étaient toujours pas réparées. « Tout devrait rentrer dans l’ordre jeudi. Notre prestataire fait le maximum », assure le technicien. En dehors d’Admundsen et de Ross, les baisses de température remarquées – et constatées par notre journaliste sur place – ne sont pas confirmées par le bailleur. « Des sondes sont placées dans des appartements témoins pour connaître la température en temps réel », explique le technicien de Sodineuf, qui évoque « un ressenti ». Par ailleurs, le système de chauffage fonctionnant par inertie, le technicien prévient qu’un délai est nécessaire avant que la température ne remonte dans les appartements.

Dans un logement de l’immeuble Scott, un thermomètre au mercure indiquait 18° mercredi en milieu d’après-midi. « Lorsque la nuit va tomber, la température va encore baisser », explique une locataire. Au pied de l’immeuble Ango, les commerçants faisaient remarquer à leurs clients que le chauffage avait été coupé, pour expliquer la fraîcheur des lieux.

Flux RSSFacebookTwitter

Archives