Aller au contenu

« Être plus fort après »

Quelques heures avant la cérémonie de réouverture de l’église Saint-Étienne, dimanche 2 octobre, le maire, Hubert Wulfranc, a appelé à une « solidarité concrète »: « c’est un objectif politique au sens propre du terme », a-t-il déclaré à la presse. Cet après-midi à partir de 15h30, débutera la cérémonie de réouverture de l’église Saint-Étienne, profanée le 26 juillet par l’attentat terroriste qui a coûté la vie de Jacques Hamel, prêtre auxiliaire de la paroisse de Saint-Étienne-du-Rouvray.
En fin de matinée, le maire, Hubert Wulfranc, s’est exprimé devant les caméras et les micros de la presse nationale et étrangère venue en nombre couvrir l’événement.
« La convalescence est au rendez-vous, a déclaré le maire, et au-delà des messages qui ont porté leurs fruits jusqu’à présent, les actes doivent continuer à se faire. Ceux qui relèvent de la nécessaire solidarité doivent aussi trouver leur place. »
Hubert Wulfranc a ainsi pointé la nécessité d’investir les champs de la solidarité, de l’éducation, la santé, la politique internationale. « Nous avons l’obligation morale de nous livrer à ce travail. » Hubert Wulfranc s’est notamment exprimé en faveur de la prolongation de la scolarité jusqu’à 18 ans. « Pas pour garder les jeunes plus longtemps dans les écoles, a-t-il dit, mais pour redonner de l’épaisseur à notre éducation, dans des disciplines comme l’histoire, l’histoire critique, et aussi les arts. C’est un projet de société que nous devons nous fixer, nous demander quel pays nous voulons construire avec nos jeunes citoyens de demain. »
Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, s’exprimera devant les médias vers 13 heures.

(mis en ligne dimanche 2 octobre à 12 h 45)

Quelques heures avant la cérémonie de réouverture de l’église Saint-Étienne, dimanche 2 octobre, le maire, Hubert Wulfranc, a appelé à une "solidarité concrète": "c’est un objectif politique au sens propre du terme", a-t-il déclaré à la presse. Cet après-midi à partir de 15h30, débutera la cérémonie de réouverture de l’église Saint-Étienne, profanée le 26 juillet par l’attentat terroriste qui a coûté la vie de Jacques Hamel, prêtre auxiliaire de la paroisse de Saint-Étienne-du-Rouvray.
En fin de matinée, le maire, Hubert Wulfranc, s’est exprimé devant les caméras et les micros de la presse nationale et étrangère venue en nombre couvrir l’événement.
"La convalescence est au rendez-vous, a déclaré le maire, et au-delà des messages qui ont porté leurs fruits jusqu’à présent, les actes doivent continuer à se faire. Ceux qui relèvent de la nécessaire solidarité doivent aussi trouver leur place."
Hubert Wulfranc a ainsi pointé la nécessité d’investir les champs de la solidarité, de l’éducation, la santé, la politique internationale. "Nous avons l’obligation morale de nous livrer à ce travail." Hubert Wulfranc s’est notamment exprimé en faveur de la prolongation de la scolarité jusqu’à 18 ans. "Pas pour garder les jeunes plus longtemps dans les écoles, a-t-il dit, mais pour redonner de l’épaisseur à notre éducation, dans des disciplines comme l’histoire, l’histoire critique, et aussi les arts. C’est un projet de société que nous devons nous fixer, nous demander quel pays nous voulons construire avec nos jeunes citoyens de demain."
Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, s’exprimera devant les médias vers 13 heures.

(mis en ligne dimanche 2 octobre à 12 h 45)